ping pong politique

je viens de tombé sur ce billet: http://ebmediamasse.wordpress.com/2013/03/05/40/ et je suis totalement en accord avec l’auteur sur le sujet.

J’aimerais rajouter quelque petites choses là-dessus. Premièrement je pense que si les partis politiques arrêtaient un peu d’essayer de toujours démolir tous les arguments adverses et qu’à la place il commençait par mettre se mettre d’accord sur des choses notre société ne s’en porterait que mieux. Trop souvent dans la politique tout est noir ou blanc c’est eux ou c’est nous point final. La source du problème c’est que la nature humaine est égoïste. On veut toujours tout pour sois et ne pas le partager. Mais s’il y a bien une place ou il faudrait à mon avis le plus partager c’est bien la gérance d’une société, car il est normal que dans une société les gens ne pensent pas tous pareil, mais, ce n’est pas en se disant on est différents alors soyons séparé que sa va fonctionner au contraire c’est en s’unissant et en mettant en commun nos compétences. Par exemple, si 3 partis ont chacun 2 personnes très qualifiées pour le poste de ministre de la Santé, au lieu de n’en prendre qu’un et de lui dire fait de ton mieux au pire dans 3 ans l’autre prendra ta place mettons les ensembles pour qu’ils trouvent des solutions ensembles.

finalement, je pense que dans la vie on gagne à travailler ensemble et non pas individuellement. J’espère qu’un jour, cela sera appliqué en politique aussi, car depuis le début de la démocratie le problème majeur à mon avis c’est qu’il y a toujours 2 ou 3 camps qui essaie de faire à leur tête pendant quelques années pour que finalement on se rendre compte qu’ils ont des lacunes alors on les change par l’autre parti pour finalement se rendre compte qu’eux aussi ont des lacunes et réessayer le premier, pour finalement se dire, ha oui c’est vrai ils ont telles et telles lacunes, alors on remet le deuxième parti au pouvoir, etc. Mais quand cette partie de ping-pong va tel finir et quand se mettra-t-on à se partager la balle au lieu de toujours se la relancer.

Advertisements

Soulfly à Montréal

Samedi dernier, Soulfly était de passage au théâtre Corona à Montréal, dans le cadre de la tournée Maximum Cavalera. Pour ceux qui ne connaisse pas, Soulfly est un groupe brésilien de trash métal qui par moment, à exploré le nu métal, le groove métal ainsi que le death métal. Le groupe a été fondé en 1997 par Max Cavalera, ancien membre fondateur avec son frère Igor de Sepultura, un des grands groupes de trash métal des années 80-90, qu’il quitta en 1996 sans son frère , mais ce dernier quitta aussi en 2006 et en 2007 les deux frères se retrouvent pour fonder le groupe Cavalera Conspiracy. La formation actuelle comprend Max Cavalera au chant et à la guitare, Marc Rizzo à la guitare, Tony Campos à la Basse et Zyon Cavalera le fils de Max à la batterie.

Le spectacle commençait à 8h. Le premier groupe à s’exécuter était Lody Kong, un jeune groupe de métal, avec un penchant grunge. Le groupe est formé de Zyon Cavalera à la batterie, Igor Cavalera, l’autre fils de Max, au chant et à la guitare et 2 de leurs amis à la basse et à la guitare. Malgré leurs jeunes âges, 20 pour Zyon et 17 pour Igor, ils se sont très bien débrouillés. Tout le monde dans la salle avait l’air de beaucoup apprécier même si malheureusement la salle n’était pas du tout encore remplie.

Ensuite, Incite, le groupe de death métal du fils ainé d’adoption de max, est embarqué sur scène. Ils ont offert une superbe prestation et comme plus de personnes étaient arrivées on a vu les premiers trash. Bref, Max a misé juste en comptant sur ses fils pour ouvrir son spectacle, car ils ont réussi à bien mettre la foule dans l’ambiance pour son groupe.

C’est dans les alentours de 9h55 que les membres de Soulfly ont fait leur entrée. Max et sa bande ont donné une superbe prestation et ont interprété des chansons de pratiquement chacun de leurs albums. Durant le spectacle, Zyon a eu l’occasion de nous démontrer que malgré son jeune âge il est extrêmement talentueux et aussi durant le spectacle Igor et Richie sont montés sur la scène pour chanter quelques chansons avec leur père. Pour finir le spectacle, Max demanda à la foule de s’accroupir au sol et de sauter en même temps lorsqu’il dira ¨Jumpdafuckup¨, la chanson étant coécrite avec Corey Taylor de Slipknot, ce dernier avait aussi demandé, durant son passage l’été dernier au Heavy Mtl, à la foule de s’accroupir et sauter lorsqu’il dit Jumpdafuckup. Ils ont ensuite enchainés rapidement avec Eye for an eye et une petite reprise de The Trooper de Iron Maiden pour terminer.

Finalement, le spectacle a été un franc succès et je vais à coup sûr surveiller l’avenir des groupes Lody Kong, qui est encore à ses débuts, et de Incite qui a déjà deux albums son actif. Bref, Max a su nous démontrer qu’il a bien transmis son talent et sa passion à ses enfants.

Soulfly: http://www.soulfly.com
Incite: https://www.facebook.com/INCITEband
Lody Kong: http://www.facebook.com/pimp.juice.28

Publicité minimaliste

Le 26 février dernier, le groupe de musique électro, originaire de la France, composé de Guy-Manuel de Homem-Christo et de Thomas Bangalter, mettait en ligne leur nouveaux site internet http://www.daftpunk.com. Quelques jours plus tard, un petit vidéo de 15 secondes sortait sur youtube, où on pouvait entendre un petit bout de chanson, ainsi que l’image des 2 casques des membres. Malgré le peu d’information émit, on comprend que, probablement, un prochain album est cours de production et devrait sortir prochainement. Je pense que, malgré le minimaliste des deux publicités, elles ont remporté une première bataille « marketing » car, en étant si minimaliste, elles jouent dans l’imaginaire des gens. Comme le groupe a déjà une grande renommé mondiale, voir même une renommé de groupe culte de l’électro, on s’imagine tous un album encore meilleur que les précédents, qui sont déjà excellents. Chose certaine, le groupe risque de donner plus d’information prochainement, mais il continuera probablement de nous appâter avec une méthode minimaliste, qui nous force à utiliser notre imagination. Pour finir, on voit que parfois, il est possible de faire beaucoup avec peu et qu’il n’est pas nécessaire de toujours sortir l’artillerie lourde ou de créer une polémique pour faire parler sois.

La Consommation et le Bonheur

Durant les cours, nous parlons souvent de la société de consommation. Lors du dernier cours, j’ai fait une petite remarque. Je parlais du groupe Raised Fist, qui est un groupe de Punk Hardcore de la Suède, et du fait que les membres ne sont pas contre le téléchargement illégal. Ils disent que la majeure partie de leur argent se fait avec les tournées et les produits dérivés et que le petit pourcentage qu’ils se font sur la vente d’un CD ne change pas beaucoup. Effectivement, je pense qu’il est beaucoup mieux pour un groupe que les gens aillent le voir en spectacle, que simplement l’écouté tout seul à la maison. Cela est de mise surtout pour un groupe de Punk ou de Métal, qui, de toute façon, n’est presque pas, pour ne pas dire pas du tout, représenté dans les médias et à la radio, et ce, même s’il y a plusieurs milliers d’admirateurs de ces genres de musique.

Mettez-vous à la place du groupe. Que préféré vous avoir? Beaucoup de ventes de disque et des spectacles avec peu de personnes présentes? Ces deux raisons causées par le fait que le style n’est pas représenté dans les médias, donc aucune couverture médiatique. Ou des ventes de cd pas très élever, mais beaucoup de personne survoltées à chaque spectacle portant vos t-shirts? Car, il ne faut pas oublier que les personnes portant les t-shirts du groupe de musique deviennent une affiche publicitaire ambulante pour celui-ci.

Il est sûr que pour faire un maximum d’argent, avoir tout cela est idéal. Mais quel est le but dans la vie: avoir un maximum d’argent ou juste être heureux peu importe notre situation de vie? Je pense fortement que, dans la vie, on se fou du montant d’argent que l’on a. Ce qui est important c’est simplement vivre heureux, peu importe notre situation financière. Par contre, la société dans laquelle nous vivons fonctionne sur un système capitaliste où le but est de faire rouler l’économie le plus possible. Comment? En achetant des choses! Plus on consomme, plus l’économie roule, plus le système capitalisme va tourner. Donc, la mission du gouvernement pour que son système fonctionne est de nous faire consommer le plus possible.

Mais, il ne faut pas virer fous avec la consommation et surtout il ne faut pas oublier que le but dans la vie est simplement d’être heureux. Ce n’est pas l’argent qui apporte le bonheur. Le bonheur se trouve dans les petites choses de la vie, comme avoir des amis et une famille sur qui on sait que l’on peut compter dans les moments difficiles, et qui, en retour, peuvent eux aussi compter sur nous dans ce genre de situation.

Sur ce, je vais finir avec une chanson du groupe Raised Fist dont je parlais en début d’article et qui parle justement de la consommation.

Illusion du choix!

L’autre jour, en classe, nous avons discuté de « l’illusion du choix ». Quelques jours plus tard, pendant que je prenais ma douche, je me suis demandé à qui appartenait la marque de shampoing que j’utilise et quelles autres marques cette compagnie possède. Je tiens à dire qu’avant de faire cette petite recherche, j’étais déjà au courant que, parfois, plusieurs produits pratiquement pareils appartiennent à la même compagnie. Hors, cette fois, ce que j’ai découvert est encore plus gros que ce que je croyais. Le produit que j’utilise appartient à la compagnie Procter & Gamble ou P&G. Juste pour vous donner une petite idée de ce que cette compagnie possède, voici une liste de certains de leurs marques de produit: Olay, Covergirl, Herbal Essences, Head & Shoulders, Pantene, Nice’n easy, Gillette, Old Spice, Secret, Dawn, Tide, Bounce, Cascade, Gain, Downy, Mr. Clean, Febreze, Puffs, Bounty, Swiffer, Lacoste, Hugo Boss, même les croustilles Pringle et j’en passe encore une vingtaine.

Comme je disais plus haut, j’étais déjà au courant qu’une et seule même compagnie détient parfois plusieurs produits, similaires ou non. Pourtant, cette fois, je trouve que c’est rendu totalement absurde et je pense fortement que des lois devraient interdire des situations comme celle-là, qui, je suis certain, peuvent se rapporter à d’autres compagnies aussi.

Sommes-nous certain de notre Histoire?

Ce billet fait suite à un billet, que j’ai lu dernièrement, écrit par un collègue de classe. Le voici : http://mediaburning.wordpress.com/2013/01/22/vers-lere-du-tout-numerique-quels-risques-prenons-nous-en-numerisant-notre-monde/#répond

Premièrement, je tiens à dire que j’ai trouvé le billet fort intéressant et pertinent. Cependant, je me souviens avoir lu un article dans une revue dont je ne me rappelle pas le nom, il y a quelque années, qui parlait du Moyen-Âge. Je me souviens que, dans cet article, il était question la possible non-existence du Moyen-Âge. Je ne veux en aucun cas dire que je crois ou non en cette théorie. En d’autre lieu, où je veux en venir, c’est que l’histoire, telle qu’on la connait, a été écrite par les personnes qui savaient lire et écrire à l’époque, en outre, les nobles et les religieux. La population, durant plusieurs centaines d’années, n’était pas alphabétisée. Donc, ce que je pose comme question est: est-il possible que certaines modifications aient été faites au cours de l’histoire? Comme la population ne savait pas lire et que les seules sachant lire et écrire étaient les gens au pouvoir ou ceux chargés de réécrire les écrits, ce peut-il que, par volonté de se glorifier et de continuer à contrôler le peuple, ces personnes aient changé des choses? Bref, je ne dis pas que je rejette toute l’histoire de l’humanité telle qu’elle est connue, mais que je me pose effectivement certaines questions sur sa parfaite véracité. Après tout, je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire que les personnes au pouvoir sont prêtes à tout pour nous faire croire qu’ils sont les meilleurs et qu’ils sont prêts à tout pour rester au pouvoir. Alors, pourquoi ne pas falsifier l’histoire en leur faveur?

Pour revenir à l’article de mon collègue, personnellement, je pense que la numérisation des documents est une bonne chose, car, effectivement, les documents, une fois numérisés, prennent beaucoup moins de place. Aussi, une fois numérisés, leur réécriture n’est plus obligatoire parce que l’original se détériore. Enfin, il sont beaucoup plus facile à consulter pour le commun des mortels. Il est vrai que, pour ce qui est de la facilité de falsification, elle est augmentée, même si plusieurs documents le sont peut-être déjà sans même avoir été numérisés. C’est pourquoi, je pense, qu’il faut trouver une stratégie pour éviter toute falsification et, si falsification il y a, trouver d’avance des solutions pour les annuler.

Pour finir, je pense que, peut-importe si l’on trouve ou non une falsification à nos documents, il est fort possible qu’un jour, ce dernier soit considéré comme mauvais, puisqu’il nous sera possible de revoir l’histoire sans aucune réécriture et de déceler le vrai du faux. Aussi, il ne faut pas oublier que l’histoire retenue est toujours celle du vainqueur. Présentement, et depuis des centaines d’années, c’est la culture occidentale qui prédomine sur la planète. Cela peut changer et si cela change, tout dépendant du degré de différence, l’histoire retenue et réécrite par les occidentaux sera-t-elle prise en compte?

La raisonnabilité

Hier, j’écoutais les nouvelles à RDI et le présentateur a parlé du débat pour la course au leadership du Parti Libéral du Canada. Ce qui a le plus retenu mon attention est lorsque M. Martin Cauchon à dit: «Le parti de Stephen Harper est à droite, le parti de Thomas Mulcair est à gauche, nous, nous sommes le parti de la raisonnabilité.» Pour ceux qui veulent entendre ce commentaire, j’ai retrouvé la séquence où il le dit sur le site de TVA. 

Je trouve que cette phrase ne veut absolument rien dire, car, même si on se met d’accord pour dire que le parti conservateur est à droite du PLC et que le NPD est à gauche du PLC, il reste à savoir qu’est-ce que la « raisonnabilité » et pour qui est-elle? Soyons clair sur le fait que la raisonnabilité est quelque chose de très subjectif et ce qui est raisonnable pour certaines personnes ne va pas du tout l’être pour une autre.

Aussi, il ne faut pas oublier l’histoire du PLC, plus précisément le scandale des commandites, où les dirigeants ont volé l’argent des contribuables. Je me demande s’ils trouvaient cela raisonnable ce qu’ils faisaient.

Pour finir, je voulais vous parler de cela car je trouve que le PLC est un vieux parti absurde qui a fait son temps et qui tente désespérément de faire oublier toutes les mauvaises choses qu’ils ont faites. Il y parviennent en utilisant encore la bonne vielle méthode, qui est de discréditée le plus possible ses adversaires en disant que « nous, on est plus raisonnable qu’eux » sans nécessairement se justifier. Selon moi, être raisonnable pour un parti politique, c’est surtout de se préoccuper de TOUS ses concitoyens et non pas seulement une partie visée pour stratégiquement avoir plus de votes, pour être au pouvoir à tout prix.

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/01/20130120-203725.html